top of page
  • Photo du rédacteurJu

Autorise-toi à abandonner les personnes toxiques


Développement personnel abandon renoncement
Abandonner les personnes toxiques

Aujourd'hui, j'avais envie de te proposer un article sur un sujet épineux : la capacité et l'auto-autorisation à abandonner certaines personnes qu'on pourrait qualifier de "toxiques" dans la mesure où ils ne respectent pas nos valeurs, nos besoins, ne nous écoutent pas, et continuent de nous blesser ou de nous mal mener, malgré nos demandes et avertissements.


Dans cet article, on va parler de l'importance de se permettre de tourner le dos à ceux qui ne sont tout simplement pas alignés avec notre vision de la vie et qui génèrent chez nous des émotions et pensées désagréables.


Tu peux également écoute cet article en version podcast 🤗👇🏻




Abandonner les gens toxiques psycho développement personnel relation
Les personnes toxiques

Les personnes toxiques


Je commencerai par te donner ma propre définition d'une personne toxique 👇🏻


Le déni : généralement, c'est une personne qui n'a pas conscience de ce qu'il/elle est, elle est plongée dans un brouillard mental qui déforme sa propre réalité.

Elle est donc incapable de se remettre en question, accepter d'avoir des tords, et même voir ce qui cloche chez elle. Dans sa tête, le coupable, c'est les autres.

Jamais elle !

Elle va donc être dans un déni total et tu ne peux malheureusement pas exprimer ton mécontentement.

Elle rejette tes émotions, tes remarques et autres "reproches", sans chercher à compatir, comprendre ou même écouter.

Elle refuse de ressentir une once de culpabilité ou de porter la chapeau, donc la communication, quand bien même tu te montres doux.ce dans l'expression de tes ressentis, sera totalement stérile.


La victimisation : une personne toxique peut être une personne qui se victimise, quoi qu'il se passe.

Pour maintenir son statut de victime, il va lui falloir trouver des bourreaux, des agresseurs, des méchants.

Ce genre d'individus ont souvent été victimes eux-même étant plus jeunes (de leurs parents, frères et soeurs, entourage proche, professeurs à l'école..) et n'ont pas réglé émotionnellement leurs problèmes passés ni guéri leurs blessures psychiques.

Du coup, le rôle de la victime leur colle à la peau et les amènera à voir le mal partout chez les autres.

Si tu verbalises à une "victime" que tu t'es senti.e blessé.e par l'une de ses phrases ou réactions, elle ne pourra pas intégrer cette affirmation, parce que ça ferait d'elle un bourreau et non une victime.

Et selon son processus mental à elle, c'est impossible.


La manipulation : la toxicité se retrouve chez les personnes qui manipulent leur entourage pour arriver à leurs fins. Ils mentent, ils divisent pour mieux régner, ils font passer leurs messages par des tiers, et surtout, ils font des pieds et des mains pour obtenir gain de cause.

Ce sont de beaux parleurs, qui présentent souvent deux personnalités : une pour le grand public, et une face plus sombre dans l'intimité.


Ils utilisent généralement plusieurs techniques :

  • Le contrôle : en imposant leur façon de penser, leur avis, leur décision, en donnant des ordres, en harcelant jusqu'à ce qu'ils parviennent à leurs fins... ils cherchent tout simplement à garder le contrôle sur ce qu'ils peuvent, en compensation de leurs difficultés à se gérer eux-même. Contrôler les autres, c'est toujours plus facile que d'entreprendre un véritable travail sur soi !

  • Le chaud et froid : un jour on t'aime et on t'adule, le lendemain on te rabaisse et on te délaisse. La méthode du chaud et du froid est une technique parfaite pour embrouiller leurs proies et créer la confusion dans leur esprit, qui sera plus facile à manipuler de ce fait...

  • La méchanceté : taper là où ça fait mal, l'outil préféré des personnes toxiques. Ils ont tellement de haine envers eux-même qu'ils n'hésiteront pas à déverser sur toi tout ce mal-être. Ils ont une si piètre estime d'eux, qu'ils te projetteront leur propre image dessus, histoire de se délester de leurs propres névroses et tensions intérieures.

  • La fuite : pris sur le fait, se sentant coincés ou mis face à leurs responsabilités, ils vont fuir la communication voire fuir tout court. Ce qui évidemment, n'est pas propice à la construction d'une relation saine. La responsabilisation et donc la maturité, sont hors de portée pour eux. Le silence et l'absence font également partie des comportements de "fuite" et peuvent être hyper toxiques.

  • La culpabilité : si tu veux clouer au sol une personne qui veut s'envoler, fais-la culpabiliser ! C'est leur mantra et leur meilleure arme, et ils n'hésiteront pas à s'en servir dès qu'ils sentent que la situation ne tourne pas en leur faveur, dès que le contrôle leur échappe des mains. La culpabilisation est une arme terrible qui peut modifier les pensées et les comportements de leurs proches, les rendant plus manipulables encore une fois.

Je ne perdrai bien entendu pas de temps à parler de ceux qui insultent, frappent, violent, et j'en passe...

Leur profil est directement classé toxique.



abandonner des relations psycho développement personnel se libérer
Le processus d'individuation

Le processus d'individuation


Quand on commence un travail en développement personnel, on se lance obligatoirement dans un processus d'individuation.


Le processus d'individuation correspond à un travail de tri des comportements, valeurs et pensées qui ne nous appartiennent pas, qui nous on été transmis par nos proches, la société, nos modèles et référents... Ce travail consiste à se délester de ce qui ne nous correspond pas, ce qui ne nous rend pas heureux.se, ce qui ne matche plus avec nos valeurs profondes.

Et c'est un travail de longue haleine, qui demande beaucoup d'introspection, d'écoute de soi et d'authenticité.


Après vingt ans de développement personnel, j'en suis arrivée à la conclusion que l'abandon est une étape obligatoire si on veut avancer vers la libération et le mieux-être.



Abandon renoncement libération développement personnel
Abandonne ceux qui s'abandonnent

Abandonne ceux qui s'abandonnent


L'abandon est une étape compliquée émotionnellement, mais nécessaire à l'avancée et l'évolution personnelle. Je dirais même essentielle pour améliorer sa propre relation.


Si tu as été dans des relations toxiques, quelles qu'elles soient, familiales, amicales, professionnelles ou sentimentales, il y a fort à parier que tu as déjà discuté avec les personnes concernées.

Tu as dû tenter d'exprimer tes ressentis, poser tes demandes, trouver des solutions, voire même essayer de les changer et de les modifier.

Mais pour avoir fait la même chose pendant des années et avec plusieurs personnes, je me suis aperçue que c'était une dépense d'énergie totalement inutile.


Les gens qui n'ont pas conscience de leurs propres problèmes sont incapables de changer, de s'ajuster à leur entourage, et de se remettre en question.

On peut passer des années à vouloir améliorer les rapports, si l'autre en face n'a pas le même désir, c'est pisser dans un violon !

Pour rappel : nous n'avons que 50% de pouvoir dans une relation.


Cela dit, j'ai appris à tourner le dos à ceux qui ont été toxiques avec moi, et je ne l'ai jamais regretté, parce que j'ai récupéré du temps pour moi, de l'énergie, mais surtout, n'étant plus en contact avec ces personnes, mon bien-être intérieur s'est décuplé.

Quand on passe nos journées avec des personnes toxiques, ils nous blesseront forcément. Et le fait d'être blessé régulièrement va déclencher des pensées et émotions de plus en plus désagréables.

Dire adieu, c'est tourner le dos au mal-être, et dire bonjour à la paix !


Parce qu'aussi dure que soit cette décision de fermer la porte à quelqu'un qui nous fait du mal, le jeu en vaut la chandelle : quand on dit stop à une relation malsaine, on gagne des points sur son permis d'estime personnelle, on ressent donc plus de fierté, d'auto-satisfaction, on redore sa propre image, on se sent fort.e, capable et surtout, indépendant.e.

Parce qu'abandonner signifie lâcher la dépendance affective vis à vis de ces personnes, et donc se recentrer sur soi, et développer son autonomie émotionnelle.


Il faut donc s'autoriser à abandonner ceux qui s'abandonnent eux-même, ceux qui ne prennent pas soin d'eux physiquement, mentalement, émotionnellement, ceux qui n'ont pas fait de travail de guérison de leurs blessures passées..


Chacun est responsable de son karma et tu n'as pas à te sentir "obligé.e" ou "redevable" envers eux.

On t'a sûrement déjà tourné le dos et abandonné, tu y as survécu : ils y survivront !

Par contre, toi, tu risques de mourir à petit feu si tu passes ta vie près d'eux.

Parce que ceux qui s'abandonnent finissent par s'enfoncer, et t'emporteront avec toi si tu ne te détaches pas.



Culpabilité abandon relations toxiques
La culpabilité

On te fera culpabiliser


Quand tu commenceras à te détacher, les personnes toxiques tenteront de te faire culpabiliser au lieu de chercher à comprendre ta réaction, ou tout simplement, à la respecter.

Tu deviendras fautif.ve, méchant.e, sans-coeur... tous les adjectifs et noms d'oiseau seront permis pour te retenir.

Leur but : te faire faire un pas en arrière, à l'époque où tu acceptais d'être maltraité.e.

Ben oui, c'était le bon temps pour eux !


Mon conseil 👉🏻 Ne te retourne pas.

Continue à avancer.

Si tu quittes une relation parce que tu as jugé qu'elle était malsaine pour toi, n'écoute que toi.

Tu es seul.e juge de ton bien-être et aussi le/la seul.e à pouvoir poser des actions concrètes pour te faire respecter, pour te défendre, pour t'affirmer.

C'est toi le/la responsable de ton sentiment de bonheur, et le bonheur passe parfois par une renoncement nécessaire.

Autorise-toi à partir, à te détacher, à t'en foutre même.. si le départ, le détachement et le lâcher prise te rapproche de la paix intérieure, alors autorise-toi-le.

Ce n'est pas parce qu'on abandonne des gens qu'on devient une mauvaise personne, bien au contraire.

Si tu estimes avoir déjà suffisamment communiqué, expliqué, oeuvré pour l'amélioration de la relation, alors baisse les bras, tu en as le droit. Tu l'as mérité.

Personne ne te demande d'accepter de souffrir avec qui que ce soit, quand bien même on parlerait d'une personne très proche.

Pardonne-toi d'abandonner, parce que tu agis pour toi, et c'est une belle décision.

Ce sera toujours un bon choix de se choisir soi.

Alors choisis-toi.


Voilà, j'espère que cet article t'a plus, si c'est le cas, n'hésite pas à le partager pour diffuser ce message à ceux qui se retrouvent coincés par la culpabilité dans des relations malsaines.


Si tu veux plus d'informations sur mes coachings, rendez-vous sur ce lien.


A très vite !


Ju








85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page