top of page
  • Photo du rédacteurJu

Offrez-vous un cadeau pour Noël : lâchez prise sur les conventions sociales !

Dernière mise à jour : 17 déc. 2023


Développement Personnel Lâcher Prise
Un Noël Anti-Stress

Aujourd'hui, j'avais envie de vous faire un article un peu plus développement personnel, pour aborder les fêtes de fin d'année avec paix, lâcher prise et liberté 🗽


En vrai, j'adore Noël : j'aime les lumières qui brillent, les belles assiettes bien décorées, la douceur des vacances d'hiver, le côté "slow" du mois de décembre, mais j'ai toujours eu du mal à supporter le côté "stressfull" que l'humain occidental a réussi à créer autour d'une fête aux valeurs de base de partage, d'entraide et de sérénité ☮️

Alors cette année, pourquoi ne pas se faire un beau cadeau à soi-même : lâcher prise sur les obligations sociales et s'écouter ?


Si tu n'es pas fan du format ecrit, retrouve la version audio en bas de l'article 🤩👇🏻


La folie des courses 🛍


Pendant des années, moi aussi je me suis ruée dans les grandes surfaces à la dernière minute, jouant des coudes pour me frayer un chemin en caisse.

Moi aussi j'ai achété des milliers de papiers cadeaux, de gagets à la mord-moi-le-noeud que personne n'utilisera pour essayer de faire plaisir à des personnes dont parfois, on ne connaît pas réellement les goûts (belle-famille, invité des invités...) Et tout ça, juste parce qu'il ne faut pas arriver les mains vides..

Moi aussi j'ai dépensé des milles et des cents, entre les cadeaux, les vêtements prévus pour les fêtes, la bouffe, l'alcool, la séance chez le coiffeur, les faux-ongles, et j'en passe.. 🙄

Aujourd'hui, noël est devenu un véritable budget qui nécessiterait presque un 13ème mois de salaire !


Mais depuis quelques années, je prends conscience de cet engrenage fou dans lequel la société de consommation nous a plongé avec ses "traditions à la con" et les invectives qui vont avec, comme par exemple le fait qu'il faille offrir quelque chose à tout le monde impérativement, sous peine de vexer quelqu'un le soir du réveillon.

Et même si certain.e.s essaieront de te faire culpabiliser comme ça a été le cas pour moi, il faut s'en tenir à ses propres ressentis 💪🏻


Personnellement, je n'offre plus qu'aux personnes que je juge "intimes" pour moi, c'est à dire ceux qui me soutiennent et sont présents pour moi tout au long de l'année.

Ce qui ne veut pas dire que je n'aime pas les autres, ça veut simplement dire que je préfère me payer un aller-retour dans un pays sympa plutôt que de dépenser tout mon fric dans des bêtises.

En fait, j'offre des cadeaux si ça me fait plaisir d'en faire. Point !

Si ça me saoule, je m'écoute, et je ne me force plus à faire plaisir.

D'ailleurs, au passage, je n'attends pas non plus le 24 décembre pour faire plaisir à ceux qui m'entourent et que j'aime, mais bref 🤗


Alors si ça te saoule de faire des cadeaux, si tu n'en pas envie, si ça te stresse ou que tu as peur d'éclater ton budget cette année, et bien voici le meilleur conseil que je puisse te donner : écoute-toi !



Les obligations 😫


Autre aspect qui m'a toujours dérangé dans les fêtes de fin d'année, notamment Noël, c'est cette obligation d'être présent.e.


Encore une fois, un repas de famille ou entre amis devrait être une joie, un plaisir, un bonheur.. et en aucun cas, un devoir, une obligation, voire une punition.


J'ai déjà passé des vacances de Noël à courir dans les différentes parties de la famille ; parce qu'untel ne parle plus à untel, alors il faut faire non pas 1 mais 2 repas différents.

Et puis il y a le Noël des copains, le Noël des cousins, le Noël avec les collègues de boulot, le Noël de rattrapage pour celui qui bossait...

Et aussi, les repas avec la belle-famille ; ben oui, parce quand on est en couple, on multiplie simplement les repas par 2, voire 3 !

Et résultat, je me suis retrouvrée épuisée début janvier pour la reprise au lieu de m'être reposée.


Anecdote


En 2013, alors que je passais de très sales moments depuis quelques semaines (famille, couple, santé, travail) et que le burn out était proche de me gagner, pour la première fois de ma vie, je me suis autorisée à rester seule le soir de Noël.

Alors, il a quand même fallu lutter contre le harcèlement familial, les questions, les inquiétudes, les arguments et autres tentatives de mes proches pour essayer de me faire changer d'avis, et donc le sentiment de culpabilité qui en découle..

Mais j'ai résisté, et je me suis retrouvée seule dans ma chambre, avec la série "Gossip Girl", une bouteille de vin rouge (la belle époque), un paquet de chips, un poulet rôti et des haricots verts en boîte.

Et bien tu sais ce qu'il s'est passé ?

J'ai passé un des meilleurs Noël de mon existence !!!


Pire encore..


Cette obligation sociale tacite de devoir "faire bonne figure" pendant les fêtes, autrement dit "faire comme si de rien était". Une tradition que j'ai relativement du mal à appliquer dans la mesure où je ne sais tout simplement pas faire semblant. Quand je n'aime pas quelqu'un, ou que j'ai un problème avec, ça se voit direct !


Et puis quand tout le monde prend sur soi pour éviter les sujets sensibles tout en se forçant à parler de la pluie et du beau temps, tôt ou tard, ça pète, et on se retrouve alors avec des Noëls qui dégénèrent en règlements de compte à Ok Choral !

On est loin de l'idée d'un réveillon de Noël dans la paix et la douceur 🙄


En plus, si les réflexions grabuleuses et déplacées de ton beau-père, les critiques et remarques humiliantes de ta grand-mère, et les comportements des uns et des autres, te dérangent ou te blessent : et bien cette année, dis-le !

Noël est une occasion en or de recadrer tout le monde et définir clairement tes propres limites.


Alors si cette année tu ressens le besoin de te lover en pyjama dans ton canapé, un verre de ton alcool (virgin version) préféré à la main, ton film favori et ton chat sur les genoux : autorise-toi ce merveilleux cadeau !

Si cette année, tes proches t'ont fatigué, blessé, délaissé, ou autre : accepte l'idée de ne pas avoir envie de les supporter.

Tu as le droit de passer ton tour.

Tu as le droit de préférer la solitude aux sollicitudes extérieures.

Tu es libre !

Et tu verras, la terre continuera de tourner..

Ceux qui t'aiment vraiment te comprendront, ou du moins, accepteront.

Pour les autres, tant pis pour eux !


La bouffe 🍗🧁🍾


Autre sujet épineux, surtout pour moi qui nage à contre-courant, préférant les salades aux produits animaux, boudant le gluten, le sucre blanc, et n'ayant pas touché à une goutte d'alcool depuis des années...


Heureusement, mon changement alimentaire a été relativement bien accueilli dans mon entourage, dans la mesure où j'assume ce changement : c'est moi qui compose mes menus de Noël (ce que moi je vais manger ce soir-là) et c'est moi qui prends en charge la cuisine.


Pour autant, j'entends de nombreuses histoires, de la part de mes coachés, de mes élèves, amis et connaissances, qui tentent de suivre un rééquilibrage alimentaire tout au long de l'année, ou se sont tout simplement construits une hygiène de vie saine et n'ont pas envie de tout foirer pour une seule soirée.. tout ça pour se retrouver avec maux de tête, maux de bide et autres problèmes digestifs post-noël.

Mais ils se sentent parfois obligés de se plier quand même aux traditions alimentaires sous la pression sociale ; il faut manger du foie gras pour faire plaisir à papi, il faut boire une coupe de champagne parce que c'est tata qui a ramené la bouteille de je ne sais où, il faut avaler la bûche sinon le frère cuistot se vexera...

Oh, eh, oh !

On met sur pause deux minutes...

Depuis quand des personnes de notre entourage doivent nous dicter nox choix alimentaires ?

Depuis quand la nourriture doit apaiser les égos des uns et des autres ?


Encore une fois, cette année, fais-toi plaisir et mange ce que toi tu as décidé de manger, en fonction de tes choix, de tes goûts et de tes préférances.

Papi, tata, et le frère s'en remettront, et toi tu n'auras pas infligé à ton organisme des symptômes post-mal-bouffe.


Mais surtout, tu seras restée aligné.e à tes propres besoins et valeurs, et ton estime personnelle n'en sera que plus forte 😍


En conclusion, apprends à dire merde aux traditions, aux conventions et aux obligations qui te font te ressentir des émotions désagréables.

C'est l'apprentissage le plus bénéfique pour toi, ta santé mentale et ta relation à toi.

Et on ne perd jamais rien à s'écouter et se faire du bien ⭐️

Voilà, j'espère que cet article vous aura plus.

Si c'est le cas, partagez-le sur vos réseaux.

Sinon, ben, je vous souhaite quand même un joyeux Noël ! 🎄 🎁 🤣












Ju





55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page