top of page
  • Ju

LA WONDERNANA NE LAISSE PAS 15 000 CHANCES





Un des fondements de base qui constitue pour moi une estime de soi saine et juste, c’est de ne pas laisser 15 000 chances.


A qui ? A quoi ?


Attends, je m’explique…


Alors, qu’est-ce que signifie pour moi laisser une chance ?

Et ben en fait, ça dépend du domaine.


Dans la sphère sentimentale et familiale par exemple, je vais prendre ici une situation où un de nos proches a fait ou dit quelque chose qui nous a heurté ;

Si cette personne compatit, se remet en question et demande pardon, alors oui, bien sûr qu’il faut laisser une chance !

Tous ceux qui demandent pardon, méritent d’être pardonnés.

C’est un principe biblique de base il me semble : le pardon.


Sauf que…


Pardonner une personne qui refuse de reconnaître ses tords et d’essayer de s’ajuster à nos besoins, nie nos ressentis, et qui ne prend même pas la peine de demander pardon, lui pardonner encore, puis encore, pour ses mots blessants, ses attitudes déplacées et exagérées, ses frasques..

Ben non les filles !

Non, parce que… ben non, c’est tout !


Si tu pardonnes encore et encore, et que ce choix de pardonner te fait du mal, alors c’est un message de tes émotions et de ton âme, qui te disent : ce n’est pas épanouissant, ce n’est pas ça l’objectif.

Parce qu’on est d’accord que ce n’est pas être en couple à tous prix, garder nos proches à tous prix à côté de soi, l’objectif. Essayer de les garder ok.

Au prix de notre santé mentale, émotionnelle voire physique ? Ben non !

Je le dis et le répète : c’est non.

L’objectif numéro 1, ton seul et unique but - si l’on ne devait en garder qu’un seul - c’est de te maintenir en vie, et si possible, de manière optionnelle bien sûr, d’essayer d’être heureuse.

Être heureuse, c’est la cerise sur le gâteau on va dire…

Mais rester en vie, c’est la base !

Et donc en bonne santé, de fait.

Parce que malheureuse ou heureuse, sans la santé, tu n’iras pas loin ma colombe.

On est d’accord là-dessus ?


Donc si une personne, quelque soit le lien qui vous unit, te fait du mal régulièrement, ne comble pas assez tes besoins affectifs et/ou ne correspond pas à tes valeurs, tu as le droit de t’en détourner.

Tu peux prendre un peu de distance pour souffler et arrêter d’accepter d’être mise à mal aussi souvent, tu peux espacer les visites et ralentir sur les coups de fil.. tu peux te prendre des vacances, une bonne semaine ou six mois.. et tu peux aussi te barrer définitivement !


Et si possible, sans culpabilité, avec simplement la certitude que cette personne n’est pas alignée à ce que tu es, et donc pas « essentielle » pour toi.

Parce que l’essentiel c’est : faire des choix en fonction de soi et par respect pour soi, on peut se permettre de trancher dans le vif parfois.

En fait, il faut s’autoriser ces actions, ces choix, ces stops, ils sont plus que bénéfiques pour notre développement personnel, professionnel et spirituel.


Et c’est la même chose pour les projets professionnels.


Ces dernière années, j’ai pris des centaines de décisions : ouvertures de boîte, fermetures, projets, voyages, déménagements, changements de ville, rupture, et j’en passe..

Et je n’ai jamais regretté de quitter ou abandonner un projet.

Tu sais pourquoi ?


Parce qu’il y en a 15 autres qui arrivent derrière, à chaque fois que je ferme une porte, que je me détache d’un partenariat ou que je romps une convention.. l’univers m’envoie diverses opportunités dans les semaines ou mois à venir.

Donc j’ai compris qu’il fallait avancer avec légèreté, accepter le changement, et pour ça, il faut savoir s’alléger si nécessaire.


Si d’un coup, telle ou telle situation nous plonge dans un état émotionnel, physique, mental, énergétique, pas cool, pas agréable, pas sain, alors il faut sortir son épée de guerrière Wonder Nana et ne pas hésiter à mettre un coup dans la fourmilière !


Donc voilà pourquoi je pense qu’il ne faut pas laisser des milliers de chance aux gens, aux situations, aux évènements, de se reproduire.

Et surtout, il faut choisir à qui on accorde le pardon.

Et quand je dis pardon, je peux nuancer en te disant plutôt « il faut choisir à qui on laisse passer quotidiennement des choses qui nous heurtent dans le mauvais sens du terme.»

Il faut choisir en conscience, et en connexion avec soi.

Tant qu’on est ok avec soi, et ok le fait de continuer telle ou telle relation, tant que le côté désagréable de cette relation est supportable pour nous, on peut continuer à pardonner.

Mais si ça crée un conflit interne à l’intérieur de soi, alors on stoppe quelque chose, on modifie un truc, bref, on pose une action, parce que c’est nous qui avons les manettes de notre propre vie.


Sinon, on est foutues pour le trophée de la vie la plus cool du monde !

Parce que cette vie-là, on se la créera uniquement avec des choix.

Et qui dit « choisir » dit « dire adieu ».


La Wonder Nana dit adieu, et apprend à accepter, au fur et à mesure, les adieux.

Parce qu’il y en a déjà eu pleins, qu’aucun ne nous a tué à priori…

Et qu’il y en aura d’autres..

Et ça, sans être voyante, je peux te l’assurer !


Des deuils, des pertes matérielles, des ruptures quelles qu’elles soient, des éloignements, des déceptions, des déménagements, des échecs, des mauvaises phases, des maladies… on en aura tous.

Certains plus que d’autres, mais c’est ainsi.

La nature humaine est faite ainsi.


Et plus vite on l’accepte, et mieux on se portera !

Parole de Wonder Nana !


Si cet article t’a plu ou t’a aidé, n’hésite pas à le partager, ça m’aidera à agrandir la communauté des Wonder Nanas.

Dans mon programme en ligne de 24 semaines, tu retrouves ce type d’exercices d’auto-coaching, et bien d’autres encore, pour apprendre à développer une belle relation avec toi-même.

Chaque semaine, tu débloques de nouvelles vidéos de Yoga et de Yoga Danse, des méditations guidées, des exercices de développement personnel et des recettes sans sucre blanc, sans gluten et sans chair animale, ni lactose.

Tu retrouveras toutes ces informations sur cette page.

Si tu as besoin d’un suivi personnalisé de coaching ( en développement personnel, professionnel ou rééquilibrage alimentaire, tirage de cartes…), n’hésite pas à visiter cette page et à prendre contact avec moi. Le premier coup de fil est gratuit et ne t’engage en rien.

Si tu veux en savoir plus sur mes formations professionnelles de Yoga Danse 200h en présentiel, ou en ligne, rendez-vous sur ce lien.

Si tu veux plus d’informations sur mes cours, stages et sur le centre HAPPY BODY CENTER Saint-Raphaël, rendez-vous ici.



Ju


2 vues0 commentaire
bottom of page