top of page
  • Ju

LE MANTRA DE LA WONDERNANA



La règle numéro°1 de la Wonder Nana, c’est d’être sa propre priorité.

Je m’explique…

Tous les humains ont une peur commune inconsciente : la peur d’être abandonné et exclu du groupe.

Pourquoi ?

Parce que lorsque nous n’étions que des mammifères, notre survie dépendait de cette notion de groupe.

Si le groupe nous excluait pour x raison, on augmentait nos chances de se voir dépecer par un truc effrayant à dents longues, ou de mourir de faim, (ou de mourir d’ennui, non ? On n’avait pas Netflix à l’époque, les journées devaient être longues !)

Aujourd’hui, nous partageons encore une bonne partie de notre cerveau avec les animaux, il n’est donc pas étonnant que cette peur d’être rejeté soit encore bien présente.

Hors nous avons évolué en être humain, dotés de conscience.

Nous vivons dans un monde où nous n’avons plus besoin d’être en groupe à proprement parler pour survivre (au mieux, nous avons envie d’être bien entouré.)

Et là où cette peur ancestrale pose soucis, c’est qu’elle nous pousse souvent à agir de manière altruiste, un peu trop altruiste, altruiste dans le mauvais sens du terme.

Car être généreuse, penser aux autres, être aimante.. c’est ok.

Apporter de l’aide, du temps, de l’énergie, de l’argent aux autres.. c’est ok.

Mais à condition que ça ne soit pas au détriment de nos propres besoins, de nos valeurs, et de notre amour propre.

Parce que si tu dis oui à tout le monde, si tu fais passer les besoins des autres avant les tiens, si tu t’excuses en permanence, que tu donnes sans recevoir en retour.. non, tu n’es pas gentille, tu es juste un paillasson sur lequel les gens vont s’essuyer tant qu’ils en auront besoin, et qui te laisseront dès qu’ils n’auront plus besoin de tes services, ton amour, ton attention, ton argent, ou autre..

Ce point est très très très important.

Lors de mon propre parcours en développement personnel, j’ai pris conscience de cette nuance plus qu’essentielle pour développer une relation à soi-même saine.

Quand j’étais plus jeune, comme tout le monde, je voulais être aimée, acceptée, inclue dans le groupe.

Alors je donnais beaucoup de temps, d’amour, d’énergie aux autres.

Et puis on m’a quand même abandonné, délaissé, et rejeté.

Et plus j’essayais d’être aimable, moins j’étais aimée, et plus je me détestais en prime !

Parce que la vie est un miroir de ce qui se passe à l’intérieur de toi.

Si tu vibres « j’aimerais être aimée », c’est que tu te sens mal aimée, c’est que tu ne t’aimes pas assez toi-même, et l’univers va se débrouiller pour te renvoyer cette image en pleine poire : on appelle ça communément le retour de bâton (ou de karma !)

Je travaille avec des femmes depuis presque 10 ans, et si tu savais combien de fois j’ai entendu cette rengaine : je ne comprends pas, je lui ai donné mon temps, mon argent, mon chien, mes fesses… et lui, il s’en fout, et il ne me rend pas la pareille.

Ma réponse : alors, c’est de la faute de cette personne, ou bien c’est à toi de comprendre qu’il faut tout simplement guérir cette blessure d’abandon, apaiser cette peur ancestrale à l’intérieur de toi, et arrêter de donner autant aux personnes qui t’entourent ?

Si ces mots te parlent, c’est que toi aussi tu donnes peut-être un peu trop, que tu fais peut-être passer les autres un peu trop souvent avant toi, que tu refoules tes propres besoins et valeurs, et donc que tu crées un cercle vicieux toute seule, comme une grande !

Si tu changes cette attitude, tu verras que tes rapports avec les autres vont changer également.

Et puis, tu te sentiras plus légère.

Tu vas récupérer de l’énergie de vie, du temps pour toi, pour tes projets, pour ton bien-être.

Tu vas arrêter d’être gentille, tu vas devenir vraie. C’est mieux !

Et tu verras qu’on ne va pas arrêter de t’aimer.

Enfin si, ceux qui profitaient juste de toi ne vont pas être contents (ben oui, tu leur coupes le robinet d’un coup!) et te tourneront certainement le dos. Mais ça, on s’en fout, parce que c’est une bonne chose. Tu n’es pas une vache à lait, tu ne peux pas abreuver tout le monde de ton amour.

En revanche, ceux qui t’aiment vraiment pour ce que tu es, et non pas pour ce que tu leur apportes, eux, vont rester près de toi et ces relations, peut-être moins nombreuses qu’avant, seront plus que bénéfiques à ton évolution personnelle, professionnelle et spirituelle.

Mais alors comment on change cette attitude ?

Comment on commence à devenir une Wonder Nana ?

Pour ma part, j’utilise beaucoup les mantras.

Les mantras sont des petites phrases simples, qu’il faut se répéter en boucle, pour que notre cerveau imprime ces nouveaux comportements, crée de nouvelles voies neuronales, et nous aide à évoluer vers une relation à soi-même plus saine.

Tu peux prendre un cahier et écrire cette phrase une fois par jour, minimum pendant 21 jours (le temps dont le cerveau a besoin pour intégrer une nouvelle notion) et sans date limite ; tu arrêtes quand tu sens que tes attitudes ont changé.

Tu peux aussi méditer ce mantra 5 petites minutes par jour et te le répéter en boucle.

Ou encore, le chanter..

Ou bien le mettre en rappel quotidien sur ton portable pour le lire une fois par jour..

Mettre un post it sur ton frigo ou ton miroir..

Bref, tu en fais ce que tu veux mais tu te répètes ça jusqu’à ce que ça soit okay.

J’espère que cet article te parle, t’aide et t’apporte une clef pour développer l’estime de soi.

Si tu as besoin d’un suivi personnalisé, n’hésite pas à visiter cette page et à prendre contact avec moi. Le premier coup de fil est gratuit et ne t’engage en rien.

Si tu veux en savoir plus sur mes formations professionnelles de Yoga Danse 200h en présentiel, ou en ligne, rendez-vous sur ce lien.

Si tu veux plus d’informations sur mes cours, stages et sur le centre HAPPY BODY CENTER aint-Raphaël, rendez-vous ici.

Je te souhaite une belle journée.

Ju

7 vues0 commentaire
bottom of page