top of page
  • Photo du rédacteurJu

Les profs de yoga et la peur de la concurrence

Dernière mise à jour : 11 sept. 2023


Yoga Danse Fitness Arts Martiaux Saint Raphael
Happy Body Center Saint-Raphaël

Aujourd'hui, j'avais envie de faire un article sur un sujet qui me chagrine depuis quelques temps, à savoir : les profs de yoga et la peur de la concurrence.


Pourquoi ce thème ?


Et bien parce que depuis plusieurs années, je me heurte à la virulence ou la bêtise de certains professeurs de yoga, qui tentent de mettre des bâtons dans les roues dans l'avancée de mes projets, quels qu'ils soient.

J'avais donc envie de parler de ces anecdotes qui me turlupinent, mais également de proposer une analyse sur ce genre d'attitudes, parce que je commence à en avoir ras l'abricot !!! 🤣


Rien de mieux que des exemples concrets pour illustrer mon propos, alors en voici quelques unes sympathiques et croustillantes.



yoga danse fitness arts martiaux saint raphael

Anecdote numéro 1 : la yogini qui n'aimait pas les stars


On remonte en 2016, date de la création de mon association montpelliéraine.

A cette époque, je viens d'atterrir à Montpellier après trois ans passés à Paris, je décide de me lancer en tant que coach de vie et professeure de Yoga Danse.

Je n'ai aucun réseau, je dois donc imprimer des CV et faire le tour des écoles de danse, yoga et autres sports pour donner des cours, organiser des stages, etc.

Je me retrouve donc en rendez-vous chez The Yogi In Me, une école de Yoga du centre ville, où la gérante m'accueille avec un discours étrange où elle me met en garde qu'ici, les "stars parisiennes" ne sont pas acceptées.

Je ne sais pas vraiment de quoi elle veut parler.. 🧐

Est-ce qu'elle pense que je me prends pour une star parce que je reviens de trois ans de formation dans la capitale ?

Ma foi..


On décide d'organiser un stage de Yoga Danse dans son studio, mais elle me prévient : ses stages à elle ne se remplissent pas, il est peu probable que les miens fassent chou gras.

Et pourtant, dès la première sessions, c'est un succès : les montpelliérains sont curieux de découvrir ce nouveau concept, et le stage affiche salle pleine au bout d'une semaine (plus de 25 personnes !)

Après cet évènement, son attitude envers moi change, et elle devient de plus en plus dure et froide, sans raison apparente.

Jalousie ? Peur ? Probable...


Quelques mois après, je décide de louer un premier local pour installer une mini école (8 cours par semaine) dans le quartier de Figuerolles.

Je propose à une enseignante qui travaille chez Yogi In Me d'ouvrir également des cours de Vinyasa Yoga, discipline que je n'enseignais pas à l'époque.

Et là, je reçois un mail de la gérante.


Le contenu du mail :


° "Pour qui je prends à recruter "ses" professeurs ?"

Ce à quoi je réponds que je ne savais pas qu'on pouvait empêcher un prof qui enseigne 3h par semaine dans son école de travailler ailleurs !

Et surtout, je n'étais pas au courant que les intervenants nous appartenaient comme des meubles !


° "Je cours après ma propre réussite !"

Phrase étrange, sur laquelle je rebondis : parce que je devrais plutôt courir après la réussite des autres selon elle ?

Ou arrêter de chercher à réussir, m'asseoir au bord d'une rivière et contempler la vie, pour ne pas faire de l'ombre à ceux qui se sentent menacés par ma présence ?

Quelle étrange pensée !


° Je ne suis qu'une opportuniste !

Si être une opportuniste signifie saisir les opportunités que la vie nous envoie, alors je plaide coupable !!



yoga danse fitness arts martiaux saint raphael

Anecdote numéro 2 : l'égo du yogi


Un an plus tard, et suite au succès de cette première mini-école, je décide de louer un local à temps plein et d'installer mon école dans le centre ville de Montpellier.

Dès que je me mets à lancer la pub numérique, les écoles concurrentes sont prévenues, et je n'attends que quelques jours pour recevoir un premier mail (ce ne fût malheureusement pas le dernier) d'une salle concurrente : Arjuna Shala.


Le contenu du mail :


° "Je n'ai rien à foutre à Montpellier !"

A priori cette personne pense mieux savoir que moi quelle est la mission de vie et où m'implanter !


° " Le concept que je cherche à développer (le Yoga Danse) n'existe pas. Il a de la peine pour moi, je suis ridicule, mon concept est ridicule."

Quelle bienveillance !

Je me vois obligée de lui rappeler que le Yoga Danse existe depuis plus des millénaires en Inde, et que je suis loin d'avoir inventé l'eau chaude, et encore moins d'avoir eu l'idée de mélanger le yoga à de la danse !

Mieux tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler comme dit l'adage, mais surtout, mieux vaut se renseigner avant de passer pour quelqu'un de bête et méchant.



yoga danse fitness arts martiaux saint raphael

Anecdote numéro 3 : la prof de yoga paddle angoissée


Celle-ci date de cette année.

Début juillet, nous avions installé un cours de Yoga Paddle sur la plage de la Beaumette à Agay, là où régnait une certaine Delphine depuis plus de dix ans.

Pour ne pas heurter son égo, je me dis que je vais prendre contact avec elle pour :

  1. Me présenter

  2. Lui proposer de venir prendre un de ses cours pour la rencontrer

  3. Lui demander ses horaires, afin de lui envoyer des clients intéressés par ses créneaux, mais aussi pour caler les miens à d'autres moments

Elle me répond sur le champs qu'elle est ouverte à la communication, qu'on peut se rencontrer avec plaisir, blablabla...

Quelques dizaines de minutes après, c'est le gérant du paddle house qui me rappelle pour me dire que la Delphine en question n'est pas fan de l'idée que j'ouvre des cours à la plage de la Beaumette, et qu'il vaut mieux que je renonce à cette idée - pourtant lucrative pour le gérant.. mais apparemment, on vit dans un monde où les gens inquiets font la loi !

Autant vous dire que la Delphine a entendu parler de moi : je lui ai exprimé clairement que je trouvais ça triste qu'à 40 ans, elle ne soit pas capable d'affirmer et assumer ses "stops" et préfère faire passer ses messages par des tiers.

Quel dommage que la peur de la concurrence passe avant l'envie de créer des alliances et des partenariats !

Ce à quoi elle me répond : "Tu fais fausse route, la peur ne fait absolument plus partie de mon répertoire !"

Ah oui, alors ça, c'est le pompom de l'égo en déni total avec ses propres agissements.

Les reptiles ont peur, les animaux ont peur, les humains ressentent la peur, mais elle, Delphine, elle n'en a point.

Mais enfin !

Est-elle dépourvue d'un système limbique - siège des émotions ?

Ou bien se connaît-elle si mal qu'elle ne sait même pas quelles sont ses propres motivations ?



yoga danse fitness arts martiaux saint raphael

Anecdote numéro 4 : on nous refuse l'entrée d'un cours


Cette dernière anecdote est toute fraîche, elle date de fin août 2023.

Manon cherche des cours de Danse pour pouvoir pratiquer, évoluer, échanger..

Elle découvre le studio Kalâa, ainsi qu'un créneau de danse contemporaine.

Personnellement, je n'en avais jamais entendu parler, ni du studio, ni des professeurs.

Elle nous book sur le site, et le lendemain, on reçoit un email des gérants nous affirmant que nous ne

sommes pas les bienvenues toutes les deux car, je cite : "nous avons pour règle de ne pas accueillir d'autres professeurs de l'agglomération en qualité d'élève sur nos cours hebdomadaires proches ou identiques à leur discipline d'enseignement."

Toutefois, ils nous précisent que nous sommes les bienvenues pour des stages, mais la sentence est tombée : on est punies des cours réguliers de Danse Contemporaine parce qu'on est des professeures concurrentes.

Je décide d'en parler en story, et là, la gérante me tombe dessus illico presto, preuve qu'elle zyeute donc notre contenu. Elle n'en revient pas que j'ose parler d'elle sur instagram.

Une de ses élèves (ou amie ou autre) me contacte également pour me dire que je ne suis qu'une rageuse, jalouse de la professeure, je suis frustrée de ne pouvoir venir prendre le meilleur cours de Yoga de la région, et de ne pouvoir "copier" les idées.




Mon analyse


Je vais encore me faire taper sur les doigts d'ouvrir ma grande bouche, mais j'assume 🤗

Et cette année, je compte bien vous parler de plus en plus sur mon blog de ce que je vis dans ma vie professionnelle... n'en déplaisent à certains.


Ces évènements ont tous un point commun : la peur : la peur d'être recopié, de perdre des clients, de l'argent ou autres excuses.

Ces excuses viennent tout droit du processus égotique.


Pour info : l'égo est une partie de notre personnalité, un processus neurologique, façonné par notre expérience, notre éducation, notre société.

Il imprime tout ce qu'il voit et entend depuis la vie intra-utérine et ne fait que reproduire en boucle des schémas bien ancrés dans notre inconscient.

Dans notre société occidentale, l'égo est gonflé à bloc dès notre plus jeune âge, et l'esprit de concurrence, la notion de compétition, sont programmés dès les bancs de l'école.


L'égo va de paire avec la peur, la peur de ne pas avoir assez, la peur que les autres aient plus que nous, la peur qu'il n'y ait pas assez d'abondance pour chaque être humain sur cette planète.

Et les profs de Yoga, malgré leurs beaux discours et leur tentative de coller à la philosophie orientale, n'en sont pas dépourvus.


Ce qui est dommage, c'est qu'ils vont à l'encontre même du mot Yoga, un mot qui signifie "union" en sanskrit ; unité intérieure mais unité avec tout le reste de l'univers.

C'est le principe de base du monisme : nous ne formons qu'un tout et nous faisons tous partie d'une seul et même tout, l'univers.

C'est d'ailleurs ces principes qui m'ont séduite quand j'ai découvert le Yoga en 2015.

A l'époque, j'en avais marre des guerres d'égo que je subissais de la part d'artistes rencontrés sur ma route, et j'avais envie de plus d'ouverture d'esprit, de partage, et de confiance.

J'ai été vite refroidie.


Et je vais sûrement déconstruire un mythe, tenez-vous bien et ouvrez grand les yeux : les profs de yoga ne sont pas dépourvus du sentiment de peur.


Le cerveau est façonné depuis des millions d'années pour ressentir peur, colère, tristesse, joie.. et personne ne déroge à la règle. En revanche, il y a certaines personnes qui ont suffisamment travaillé sur eux pour connaître leurs propres émotions, les gérer, et donc, ne pas laisser la peur décider à leur place.

Parce que lorsqu'on laisse faire la peur, l'égo, et donc le paléo cortex (l'inconscient), on prend le risque de devenir méfiant, isolé, égocentrique.. On peut également ressentir beaucoup de jalousie, de frustration, ou même croire que les gens sont nos ennemis, qu'ils vont forcément nous piquer quelque chose si on donne.

Ces croyances nous font devenir médisants, parfois méchants gratuitement.

On ne sait pas sur qui taper pour soulager la tension intérieure provoquée par la peur, du coup, on tape sur le premier venu, dans le doute...


Personnellement, je ne partage absolument pas cette façon d'être et de penser.

J'ai peur, comme tout le monde, mais je refuse que cette peur m'éloigne des gens, m'empêche de faire des rencontres sympas ou de nouer des liens avec d'autres enseignants, formateurs, praticiens, coachs...


Happy Body Center Saint-Raphaël est un projet qui a ouvert les bras à tous les professionnels du bien-être, de la santé et du sport, lors de soirées réseautage, et autres évènements où tous nos concurrents ont été cordialement invités.

Nous - les gérants et la team - ne souffrons pas de peur de la concurrence.

On préfère penser "partage","échange", "entraide", "soutien".. et on n'hésite pas à contacter nos concurrents pour tenter de créer des partenariats divers et variés depuis plus d'un an.

Parce nous, on a compris que l'union faisait la force ❤️


En restant isolés chacun dans notre coin, à vérifier si les autres n'ont pas piqué nos idées ou nos clients, on ne fait que reproduire ce que la société veut : nous diviser pour mieux régner !


De plus, la peur qu'on se fasse voler des clients est aussi folle que l'égo lui-même.

Les gens ne sont pas nos meubles, nos objets, ce sont des êtres libres qui décident en leur âme et conscience des cours qu'ils veulent prendre, ici ou ailleurs.

Et oui, l'égo génère des illusions pour justifier ses propres inquiétudes...🙄


Et je finirai en rebondissant sur l'idée que les professeurs puissent voler des idées, copier les autres ou s'inspirer : heureusement qu'on s'inspire les uns des autres !!! Qui ne le fait pas ?

Tout professeur qui se respecte a été formé, il a donc absorbé des connaissances et des méthodes d'autres enseignants, et s'il n'est pas bête, il continuera à le faire régulièrement, pour nourrir sa pédagogie et sa créativité. Et heureusement !


D'ailleurs, qu'est-ce qu'on peut piquer à un prof de yoga ?

Une posture qui existe depuis 3000 ans ?

Un texte de méditation écrit il y a des siècles ?

Un paragraphe d'un texte sacré ?

Et à un professeur de danse, que peut-on prendre ?

Un dégagé ?

Un pas de bourré ?

Un battement ?

Qu'on me dise qui en est l'inventeur, et je lui écrirai une lettre pour m'excuser d'avoir copié mes chorégraphies à base d'éléments techniques qui existent déjà !


J'espère vraiment qu'un jour, on arrêtera de se tirer dans les pattes et de se fermer la porte au nez, et qu'à l'inverse, on essaiera tous ensemble d'oeuvrer pour le monde.

Parce que le vrai but quand on est prof de yoga, c'est avant tout de transmettre les clefs du bien-être.

La valeur d'aide devrait passer avant nos intérêts personnels et la peur de perdre quelque chose.


Sachez une chose : amis yogis, enseignants tous sports confondus, praticiens bien-être..

Vous êtes les bienvenus chez Happy Body Center Saint-Raphaël !

Venez prendre un cours, nous viendrons prendre le vôtre en retour avec plaisir...

Venez créer des alliances, des partenariats, des projets...

Inspirez-vous de nos idées, quelles qu'elles soient, si on vous les partage, c'est dans ce but.


Sur ce, une belle semaine à tous et à toutes !

Et à très vite !


Ju




Si vous voulez plus d'informations sur nos cours collectifs et individuels : Yoga, Danse, Fitness, Arts Martiaux, Art thérapie, rendez-vous ici.


Si vous voulez plus de renseignements sur nos formations professionnelles Yoga Danse, découvrez cette page.












157 vues0 commentaire
bottom of page