top of page
  • Photo du rédacteurJu

La wonder nana et le job de ses rêves

Dernière mise à jour : 17 août 2023


développement professionnel job de rêve auto entreprenariat happy body center saint raphaël fréjus
La wonder nana et le job de ses rêves


Aujourd’hui, j’avais envie de te parler de développement professionnel, parce que pour moi, ça fait partie des piliers de notre vie, et donc de notre bien-être.


Si tu n'es pas à l'aise avec la lecture, retrouve la version podcast en fin de cet article 👇🏻👇🏻👇🏻


Si on passe des journées de merde, dans un job pourri dans lequel on ne s’épanouit pas, je ne vois pas comment on peut viser à aimer notre vie, voire même à s’aimer soi-même.

Parce que si en plus de ne pas apprécier le boulot qu’on a, si on subit des critiques, des pics et des remarques de la part de nos collègues, ou de notre patron, voire même du harcèlement ou de la violence psychologique, c’est compliqué de rentrer chez soi et de faire abstraction.


À la fin, je vous donnerai quelques idées d’exercices d’auto-coaching qu’on peut mettre en place pour réussir à sortir de la peur, pour se créer une belle vie professionnelle, alignée à soi !

Je sais que beaucoup font le choix de se trouver un job alimentaire, tant pis si ça ne les fait pas vibrer, mais moi, c’est une notion avec laquelle j’ai beaucoup de mal : faire passer les besoins matériels, après les besoins affectifs.

Je suis d’accord avec le concept de travailler, gagner de l’argent, payer ses factures, mais personnellement, à chaque fois que j’ai essayé de commencer un job alimentaire, qui ne me plaisait pas, mes émotions m’ont rattrapées par le col de la chemise et m’ont ramenées à la réalité : faire de l’argent ok, mais ne pas être alignée à soi, pas ok.


Pour moi, ce point est plus que primordial.

En tant que coach de vie, mais aussi en tant que prof de Yoga et formatrice, je suis amenée à écouter des gens parler de leur mal-être, et j’entends tellement souvent de femmes me dire à quel point leur vie professionnelle est décevante ; entre celles qui n’ont pas confiance en elle et n’osent pas entreprendre, celles qui ont accepté d’une manière ou d’une autre de subir des situations pas cools au bureau, celles qui ont trop peur de quitter la sécurité d’un CDI, ou encore celles qui se lancent en auto-entreprise et baissent les bras quelques mois après parce qu’elles n’arrivent pas à gérer les râtés du début, et à supporter le temps nécessaire à toute création d’entreprise…

Je trouve ça tellement dommage !


En fait, je trouve ça triste de se lever le matin pour aller faire un travail qu’on n’aime pas, qui ne nous permet pas de nous épanouir, d’être créative, mais surtout qui ne nous aide pas à se sentir confiante et qui ne boost pas notre estime personnelle.

J’ai même du mal à le concevoir, encore plus maintenant que j’ai vu que c’était faisable : on peut créer une vie professionnelle qui sera bénéfique pour soi, qui nourrira nos ambitions et nos rêves, et nous fera ressentir des émotions positives.


Tu sais, j’ai toujours été auto-entrepreneuse, j’ai donc toujours fait plus ou moins ce que j’aimais professionnellement, à une époque c’était la danse, ensuite il y a eu une phase coaching, puis une phase danse / coaching / yoga danse.

Et même quand j’ai dû trouver des petits boulots à côté, selon les périodes, j’ai toujours choisi des métiers qui avaient du sens, ou dans lesquels je me sentais juste bien : baby sitting, chargée de com dans une école de danse, barmaid, etc.


Il y a une question qu’on pose, dans les protocoles de coaching, c’est :

Si tu devais mourir dans 3 ans, et qu’on te l’apprenait, est-ce que tu continuerais à faire le métier que tu fais à l’heure actuelle ?

Si la réponse est non, c’est qu’on n’est tout simplement pas alignée à notre mission de vie.


La notion de mission de vie, qu’est-ce que ça veut dire ?

Et bien ça correspond tout simplement à notre chemin, le but de notre existence sur Terre, et ça peut être tout et n’importe quoi, selon les individus.

On ne parle pas uniquement des métiers de fou, qui sauvent des vies ou font avancer l’humanité, non, on parle vraiment du rôle que chacun a sur Terre, pour lui et sa communauté.

Comme chez les fourmis, où chacune a sa fonction dans la fourmilière.

Si ton rôle c’est d’être boulangère, de servir les humains, de leur sourire, de leur faire passer quelques secondes agréables, et si tu te sens heureuse dans ce métier, et ben parfait !

Mais si tu es boulangère par défaut, mais que tu rêves d’être trapéziste, alors là, on est pas bon.


Pourquoi ?

Parce que les émotions sont comme les porte-paroles de notre moi profond, elles sont là pour nous aider à mieux cerner nos envies, nos besoins, nos aspirations profondes.

Les émotions se déclenchent en cas de situation extérieure, qui n’est pas alignée à nos valeurs.

Par exemple, si tu as une valeur d’aide, et de partage, mais que tu travailles dans un métier où tu es toute seule derrière un bureau, il y a de fortes chances que tes émotions de tristesse et de colère viennent taper au carreau assez souvent, et que tu te sentes irritée, déçue ou gavée régulièrement.


Et je crois que le pire dans cette histoire, c’est quand j’entends des filles me dire : je me sens malheureuse au boulot, je ne suis pas épanouie, etc. Mais de toute façon, c’est comme ça.

Quand je leur réponds : comment ça, c’est comme ça ?

Elles me disent : ben, faut bien que je paye mes factures..

Ou

Je ne vais pas me lancer dans une reconversion à mon âge..

Ou bien

Et si je change de métier et qu’il ne me plaît pas non plus, j’aurais lâché un poste confortable..

Mes parents ont refusé que je choisisse cette voie, maintenant c’est trop tard..

Ou encore

Mon mari n’acceptera jamais, mes enfants, mon chat, mes poules, mes couilles !


Bref, notre égo, cette partie de notre cerveau qui refuse le changement, trouvera toujours de parfaites excuses pour nous éviter de nous mettre en galère.

Parce que oui, s’aligner à ses rêves va nous mettre en galère, nous sortir de notre zone de confort, et nous chambouler dans tous les sens.

On va passer par des hauts et des bas, on va devoir apprendre à gérer l’échec, l’inconnu, on va devoir faire des choix, poser des limites, acquérir de nouvelles compétences.

On va aussi travailler sur la confiance en soi, la patience et la sérénité.

Bref, c’est pas de tout repos, mais c’est tellement épanouissant au final !


Personnellement, j’ai eu du mal à trouver ma voie, je suis passée par la danse, que j’ai quitté du jour au lendemain, pour basculer sur le développement personnel, pour finalement bifurquer vers le Yoga, et le Yoga Danse.

Mais à chaque fois, je n’étais pas vraiment heureuse, comme s’il me manquait quelque chose, comme si on n'était pas loin (parce que j’ai adoré enseigné et coacher dans tous les cas) mais que mes émotions me disaient que c’était pas encore ça.

Et puis, j’ai fini par comprendre : pour être heureuse, mes émotions me disaient de rassembler tout ce que j’aime, la danse, le yoga, le développement personnel, mais aussi l’écriture, les neurosciences, et la créativité.

Du coup, j’ai créé les formations Yoga Danse qui mélangent tout ce que j’aime dans la vie, et qui m’amènent à évoluer en permanence, à me challenger dans tous les domaines : pédagogie, art graphique, chorégraphie, marketing, création de contenu, web développement, etc.


En gros, si tu ne trouves pas de métier qui te corresponde, invente-le !


Et c’est vrai que quand on se lance dans un projet professionnel qui nous fait vibrer, au départ, ben faut se lancer. Et donc il faut que notre égo soit géré !

Parce que si je n’avais pas fait le travail quotidien d’exercices d’auto-coaching que je fais depuis 8 ans pour réussir à créer un lien avec mon égo et donc à le manager, jamais je n’aurais pu entreprendre tout ce que j’ai entrepris ces dernières années.

L’égo, c’est la partie primitive de notre cerveau qui regroupe les instincts primaires et notamment la peur de mourir.

Pour lui, tout changement, tout bouleversement est un danger de mort potentiel, parce qu’il ne maîtrise pas le nouveau domaine ou sujet qu’on lui amène.

Il ne le maîtrise pas, parce qu’on ne lui a pas appris, parce qu’il n’en a jamais entendu parler et qu’il ne peut pas deviner si ça va bien se passer ou non.

L’égo est relié au Paleo Cortex, zone qui stocke, entre autres, tous nos souvenirs.

Il a donc la tête dans le passé, et n’a pas pour fonction de regarder l’avenir.

Ça, c’est une autre zone de notre cerveau qui le fait : le Neo Cortex, qui est relié à notre conscience, notre imagination et notre pouvoir de création.


Pour stimuler ces zones ( si tu sens que toi aussi, c’est juste ton égo qui t’empêche d’opérer les changements que tu as envie de mettre en place), voici quelques exercices que j’utilise depuis des années :


La baguette magique

C’est un exercice tout bête qui consiste à lister tout ce qu’on demanderait si on voyait apparaître une fée devant nous, qui nous propose de réaliser nos voeux les plus chers.

Il faut lister un maximum de choses : chez soi, dans nos relations, dans notre vie professionnelle, nos finances, notre santé, etc.

Une fois la liste terminée, on peut commencer à chercher des actions concrètes et faciles à mettre en place rapidement, pour avancer vers nos rêves, petit à petit.


La visualisation positive

Après avoir réalisé notre liste de souhaits, on peut prendre quelques minutes pour fermer les yeux, visualiser, imaginer ces situations, cet avenir, ces rêves, en essayant de vraiment se connecter aux émotions que ces images vont faire monter.

Bon à savoir : l’égo, le Paleo Cortex, est une zone qui ne fait pas la différence entre les images mentales et la réalité.

En gros, plus tu fermes les yeux, imagines et ressens l’avenir positif que tu aimerais voir apparaître, plus ton égo sera tranquille à l’idée de t’aider à avancer vers tes buts, et moins il te bloquera avec ses peurs à la con.


Le collage magique

Tu prends une pile de magazines qui ne te servent plus à rien, et tu découpes toutes les images qui représentent les sphères de tes rêves (maison avec famille, chien, chat, métier, lieu de vie, piscine, sport, santé, finances, etc.)

Tu colles le tout sur une feuille et tu accroches ça à ton frigo pour le regarder tous les jours.

Même principe : l’égo ne faisant pas la différence entre imagination et réalité, ces symboles vont se planter dans ton inconscient et tu seras plus à même de mettre en place concrètement les choses pour réaliser tes rêves les plus fous.


Tout ça pour dire que mettre tout en oeuvre pour avoir un métier qu’on aime, c’est la base de la base de la vie d’une Wonder Nana, pour moi !



Si cet article t’a plu ou t’a aidé, n’hésite pas à le partager, ça m’aidera à agrandir la communauté des Wonder Nanas.


Dans mon ebook « je coach mon égo », en vente sur mon site, tu trouveras 24 exercices différents qui te permettront de travailler sur ton égo, tes émotions, mais aussi tes pensées et ta confiance en toi. C’est un recueil de 150 pages avec de nombreuses informations que j’ai récoltées pour comprendre le fonctionnement de notre égo, ses blocages et d’apprendre à s’en faire un allié. Pour en savoir plus, clique sur ce lien.


Dans mon programme en ligne de 24 semaines, tu retrouves ce type d’exercices d’auto-coaching, et bien d’autres encore, pour apprendre à développer une belle relation avec toi-même.

Chaque semaine, tu débloques de nouvelles vidéos de Yoga et de Yoga Danse, des méditations guidées, des exercices de développement personnel et des recettes sans sucre blanc, sans gluten et sans chair animale, ni lactose.

Tu retrouveras toutes ces informations sur cette page.


Si tu as besoin d’un suivi personnalisé de coaching ( en développement personnel, professionnel ou rééquilibrage alimentaire, tirage de cartes…), n’hésite pas à visiter cette page et à prendre contact avec moi. Le premier coup de fil est gratuit et ne t’engage en rien.


Si tu veux en savoir plus sur mes formations professionnelles de Yoga Danse 200h en présentiel, ou en ligne, rendez-vous sur ce lien.


Si tu veux plus d’informations sur mes cours, stages et sur le centre HAPPY BODY CENTER Saint-Raphaël, rendez-vous ici.



Voici le podcast 👇🏻




Ju



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page