• Ju

6 conseils pour gérer ton égo

Dernière mise à jour : 20 déc. 2021



Dans cet article, je vais te donner 6 conseils pour gérer ton égo au quotidien.


Je te rappel que l'égo est une part de notre personnalité reliée à nos plus grandes souffrances intérieures.

En effet, à chaque fois que tu as ressenti de la souffrance depuis ta vie intra-utérine, l'égo s'est façonné autour et en fonction de ces blessures. Plus tu as souffert, plus ton égo est gros et prend de la place aujourd'hui.


A la base, sa fonction est de diminuer la souffrance, de nous permettre de nous relever plus rapidement pour continuer à vivre, et de nous protéger des possibles futures épreuves que la vie nous envoie, mais en grandissant, il a adopté des comportements, des tactiques qui au final nous desservent.

Il se peut qu'il t'ait rendu frileux.se, renfermé.e, fuyant.e, et que tu aies tendance à éviter le conflit, à fuir tes responsabilités ou même à te déconnecter de la réalité à travers des addictions.

Il se peut également qu'il se montre très agressif quand quelque chose te touche, qu'il parle fort, qu'il s'emporte facilement, qu'il se montre même méchant avec certains de tes proches.

L'égo peut développer diverses facettes, qui au final, ne te font pas du bien, et ne te permettent pas de créer une vie heureuse.

Il se peut que tu sois soumis à beaucoup de tensions relationnelles, que tu prennes mal les choses, que tu aies du mal à te faire comprendre, que tu aies du mal à avancer dans tes projets, que tu aies beaucoup de peurs, de stress et de blocages.

Ou alors, tu te montres très critique envers toi-même, tu te rejettes, tu te juges, tu as du mal à accepter ce qui se passe à l'intérieur de toi, ton apparence physique et / ou ce que tu es.

Dans tous les cas, ces symptômes montrent que ton égo est très présent et mérite à être géré autrement.


Alors voici mes conseils :


1. Accepter sa présence, ses idées, ses réactions


Accepter la présence de ton égo permet de te dissocier de lui, de ne pas croire que ses idées et ses réactions représentent ton entière personnalité.

Il n'est qu'une partie de ce que tu es.

Plus concrètement, quand tu réagis mal, quand tu te mets à avoir des pensées agitées et négatives, des sentiments désagréables ( signe que ton égo est en mode on ), si tu te mets à rejeter ces réactions, à penser que tu réagis mal, que tu es une mauvaise personne, et à juger tes comportements, tes pensées et tes émotions, sache que c'est ton égo qui se critique lui-même et qui tourne dans sa propre boucle égotique.

La meilleure des attitudes à adopter quand tu sens la présence de ton égo, c'est de te répéter : j'accepte mon égo, je m'accepte comme je suis, je me pardonne, etc..

Ces petites phrases n'ont l'air de rien, mais elles permettent au cerveau de relâcher les tensions nerveuses, de s'en libérer et de retrouver le calme plus rapidement.

C'est également un bon moyen pour travailler sur l'acceptation de soi et développer une meilleure relation avec toi-même.


2. Développer compréhension, compassion et écoute


Si tu acceptes l'idée que tu as deux parties de ta personnalité à l'intérieur de toi, qui interagissent et vivent, alors il faut adopter l'idée que ton égo a besoin d'être traité comme tu aimerais qu'on te traite, avec compréhension, compassion et écoute.

Quand tu ressens de l'agitation intérieure, essaye de comprendre pourquoi il réagit, en réaction à quelle blessure ( abandon, rejet, trahison, injustice ou humiliation... )

Après avoir compris pourquoi ton égo réagit si vivement, essaye de te répéter ( ou d'écrire dans le cahier ) " Je compatis, c'est normal que tu réagisses comme ça, je te comprends".

Cette simple phrase va permettre à ton égo de se sentir accepté, entendu et compris. Quand c'est le cas, il se calme automatiquement, comme toi, quand tu n'es pas bien et qu'un proche se montre bienveillant avec toi, tu te sens mieux après cette conversation. Et bien c'est pareil pour ton égo !


3. Le laisser s'exprimer dans un cahier pour l'analyser ensuite


Tu peux aussi prendre un cahier exprès pour la gestion de l'égo, et le laisser s'exprimer librement, déverser son flot de pensées noires, d'émotions contradictoires, etc.

En faisant ça, tu laisses concrètement de la place à ton égo pour qu'il puisse s'exprimer.

Ce petit exercice va déjà te soulager momentanément, mais il te permettra surtout d'analyser à tête reposée ce qui te traverse, au lieu de refouler ces pensées, de les rejeter et au final, de créer une surtension électrique dans le cerveau qui finira par ressortir, tôt ou tard.

L'idée est de prendre du recul avec son propre processus égotique, plus tu prends de la hauteur, plus ta conscience pourra intercepter l'égo en plein vol et l'empêcher de nuire.


4. Parler de lui à nos proches


Le fait de commencer tes phrases par "mon égo pense que.. mon égo ressent ci ou ça.. mon égo a mal réagit parce que.. " permet encore une fois de lui donner le droit d'exister, et aidera tes proches à comprendre quelle partie de toi s'anime quand quelque chose ne va pas.

Ce principe peut entraîner des discussions très constructives sur la nature de notre égo, ses motivations, ses intentions, mais aussi celles de ton interlocuteur.

Le but étant d'apprendre à composer avec cette partie de notre personnalité que chacun possède et qui crée du remue-ménage dans les chaumières !


5. Le remercier régulièrement de faire ce qu'il peut pour nous aider


Toujours dans ton petit cahier spécial égo, tu peux noter une fois par jour un petit texte de remerciement et de gratitude pour le remercier de ses bons et loyaux services.

Rappel-toi qu'il te mène la vie dure et emploie de drôles de méthodes pour résoudre les problèmes ( pas très efficaces le plus souvent ) mais il fait juste ce qu'il peut, en fonction de ce qu'on lui a appris.

Si ton égo n'est pas allé à l'école des égos, alors il n'a pas d'autres outils pour composer avec les épreuves que la vie nous envoie.

Il ne tient qu'à toi de lui apprendre de nouvelles méthodes en lisant, en écoutant des podcasts, des vidéos, et en faisant un travail quotidien sur toi pour développer d'autres types de comportement petit à petit.

Et au lieu de te taper sur les doigts quand tu sens que tu as mal réagi dans une situation, mieux vaut se répéter " merci mon égo...".


6. Le traiter comme un enfant qui a peur du noir


En effet, l'égo est la partie de notre personnalité en lien direct avec le paleo cortex, une zone de notre cerveau qui gère les peurs profondes et ancestrales.

Il est également en lien avec l'inconscient, qu'on appelle aussi l'enfant intérieure, c'est une partie de nous qui n'a pas soigné ses blessures infantiles et qui réagit comme un enfant qui a peur du noir.

L'égo a peur de tout ce qui est inconnu.

Si par exemple, tu n'as eu que des relations avec un.e partenaire agressif.ve, il est possible qu'une nouvelle relation basée sur de la douceur soit effrayant pour l'égo.

Dans tous les cas, rien ne sert de s'énerver contre soi, il suffit de se montrer à l'écoute, tolérant et patient, comme on le ferait avec un enfant.

Il faut dialoguer, le rassurer, lui faire imaginer de belles perspectives d'avenir positif, visualiser des réussites et des situations agréables pour l'aider à passer un cap qui l'effraie.


Voilà, j'espère que cet article t'apporte quelques pistes pour apprendre à gérer ton égo.


Je te conseille de lire mon Ebook Je coach mon égo, en vente sur mon site internet, parce qu'il est rempli d'exercices pratiques qui permettent de se reprogrammer neurologiquement parlant, de développer tolérance, acceptation, compétence et maîtrise de soi.


Je vais également lancer un programme "Je coach mon égo" d'un mois en ligne.


Le programme sera constitué :


  • De 3 à 5 pages par jour à lire, sur le mécanisme neurologique et psychologique de l'égo

  • 1 exercice pratique à réaliser à la maison ( 5 à 15 min selon les jours )

  • 1 audio d'auto suggestion à écouter 1 fois par jour ( 10min ) pour travailler sur différentes sphères ( confiance en soi, gestion des émotions, communication, etc. )

  • Une séance collective en zoom de 2h par semaine, pour débrieffer, revenir sur certaines thématiques ensemble, apporter des réponses à certaines questions, prendre exemple sur d'autres et leurs techniques pour surmonter ces crises personnelles.

  • L'accès à un groupe what's ap pour échanger et se booster à réaliser les exercices tous les jours

  • Et en bonus : 1 recette gourmande et liquide à tester chaque semaine ( milkshake, smoothie, chaï Latte, ... ) à siroter ou à grignoter devant la séance Zoom ensemble.

Si ce programme t'intéresse, n'hésite pas à me contacter via le formulaire de contact .




15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout