top of page
  • Photo du rédacteurJu

Le Sri Lanka, le gluten et moi


Sri Lanka Gluten Free
Sri Lanka Gluten Free

Bonjour les amis !


Aujourd’hui, on vous raconte nos aventures au Sri Lanka et on vous explique pourquoi on a écourté notre séjour 🥴🥹


Et oui, parce qu’à l’heure où je vous parle (6h du matin, complètement Jet Lagguée 😢) nous sommes à Paris, arrivés hier soir, après un périple de 24h de transit !


Mais pour que vous compreniez mieux cette démarche, il vous faut connaître une information importante sur moi : je souffre de la maladie coaliaque qui correspond à une intolérance au gluten.


Sri Lanka Gluten free
Maladie coeliaque

La maladie coaliaque


C’est une maladie intestinale chronique et auto-immune liée à l'ingestion de gluten, formé à partir de la gliadine contenue dans certains produits céréaliers.


Je l’ai découvert en 2016, après des années de maladies et autres symptômes qui me gâchaient la vie et à courir chez les médecins généralistes et spécialistes, à la recherche de réponses concernant ma santé.


Pour faire simple, à 25 ans, j’avais la sensation d’avoir le corps d’une mamie de 80 ans ; j’étais épuisée en permanence, j’accumulais les douleurs chroniques (tête, ventre, articulations, muscles…), les tendinites, les colites, les bronchites, et autres maladies inflammatoires… mes ganglions s’inflammaient tous seuls, sans raison médicale apparente..

J’avais des problèmes digestifs quasiment tous les jours (nausées, constipations, diarrhées, etc.)

Et pour couronner le tout, je subissais des crises d’angoisse et de nerf qui pouvaient durer des heures voire des journées entières, me plongeant dans un état de neurasthénie sévère et m’empêchant de profiter de la vie 🥹


Je tentais alors de trouver des réponses chez les médecins, mais je ne recevais que des conseils douteux comme prendre des anti-dépresseurs, ou alors on me disait que tous ces symptômes n’étaient pas graves, que c’était comme ça, ou que tous ces messages de mon corps n’avaient rien à voir les uns avec les autres..


Mais j’étais persuadée qu’il devait bien y avoir une raison à ça, puisque tous ces désagréments faisaient partie d’un seul et même corps.


Un jour, alors que je venais de me faire remballer une fois de plus par un médecin généraliste, et que je discutais avec un ami à moi assez averti en matière de santé et d’alimentation, il a froncé les sourcils, a réfléchi quelques secondes et m’a dit : t’es peut-être intolérante au gluten .. ?


A l’époque, je n’avais encore jamais entendu parler du mot gluten.

Je me suis donc lancée dans des recherches personnelles, et j’ai suivi son conseil : arrêter toute molécule de gluten pendant trois semaines pour voir si mes symptômes s’apaisaient ou non.


En quelques jours, 70% de tous mes problèmes se sont stoppés net.

J’ai donc compris que mon corps rejetait sévèrement le gluten, et que tous mes maux venaient de là.


Et pour votre gouverne, le terme « gluten » est couramment utilisé pour désigner un groupe de protéines appartenant à la même famille que l'on appelle les prolamines et les gluténines et que l'on retrouve dans le blé, le seigle et l'orge.


Depuis 2016, je ne suis plus jamais tombée malade parce que je l’ai retiré complètement de mon alimentation.. sauf les fois où j’ai ingéré du gluten par inadvertance 🥴


👉🏻 Pour vous donner un exemple de ce qu’il provoque sur mon organisme, en septembre, j’ai mangé chez un ami qui a voulu bien faire en cuisinant un repas sans gluten.

Je lui ai fait confiance et je n’ai pas vérifié moi-même les ingrédients sur les étiquettes, mais malheureusement, il y avait du blé dans un des plats.

Les conséquences ont été les suivantes : une fatigue extrême pendant 3 mois, des douleurs articulaires, un mal de tête intense qui a duré plus d’une semaine, des problèmes digestifs qui ont duré quelques semaines, me faisant perdre du poids de manière inquiétante 😢


Mon système immunitaire ayant été touché, j’ai enchaîné avec une infection urinaire quelques semaines plus tard, qui a duré tout le mois de novembre.

Je n’ai retrouvé mon énergie vitale habituelle que fin décembre après une DETOX d’un mois, une cure à l’huile de ricin pour dégager les dernières molécules de gluten de mon organisme, et deux semaines de vacances passées allongée sur mon canapé 😭


Bref, toutes ces explications pour vous faire comprendre que mon corps à moi, il ne plaisante pas avec le gluten et si j’ai le malheur d’en manger quelques grammes, ma santé est foutue pendant des mois ensuite. Je n’ai pas le droit à l’erreur !


Sri Lanka Gluten Free
Sri Lanka Gluten Free

Sri Lanka Gluten Free


Quand je suis chez moi, aucun soucis 🙌🏼

J’ai appris depuis longtemps à repérer les produits avec et sans gluten, je cuisine beaucoup et je me débrouille parfaitement bien.


Mais quand je mange dehors ou que je pars en vacances, je dois redoubler de vigilance 🧐


Le problème, c’est que le gluten est partout, et pas uniquement dans le pain, les pâtes, les gâteaux ou les pizzas.

Il se retrouve dans des endroits insolites comme les sauces, la panure des aliments frits, la purée, les yaourts et autres desserts sucrés, etc.


Dans les aéroports, il n’y a quasiment pas d’option sans gluten, je dois donc charger un sac entier de produits de base sans gluten (pour ne pas me retrouver à manger que des fruits et légumes crus, sans sauce, pendant 24h !)


Et je commande bien entendu un menu Gluten Free dans l’avion, mais souvent, cette information est oubliée, snobée, ignorée de la part des compagnies aériennes, je me retrouve donc à avaler du riz, de l’eau et des fruits 🙄 Chiant !


Avant de partir au Sri Lanka (comme avant tout départ à l’étranger), j’avais fait des recherches et préparé une liste de restaurants et magasins healthy qui proposaient des options sans gluten.


Nous avions pour projet de passer quelques jours dans la capitale, Colombo, puis de descendre dans le sud pour découvrir les côtes et profiter de la plage et du soleil ☀️


Sauf que sur les 8 restaurants et magasins sélectionnés :


👉🏻 4 n’existaient plus et avaient fermé

👉🏻 2 proposaient des plats avec option Gluten Free, mais malheureusement, ils n’avaient pas l’air de savoir ce que signifiaient « sans gluten » parce qu’ils rajoutaient des aliments frits dans la farine de blé en toping 🙄

👉🏻 1 n’était en réalité qu’un restaurant de viande rouge, avec 1 option de frittes sans gluten

👉🏻 Le dernier, le seed café, un snack healthy attenant à une salle de yoga un peu moderne, tenait sa promesse, mais en proposant seulement 2 plats sans gluten.

Et je n’avais pas vraiment envie de manger la même chose tous les jours pendant deux semaines.


Je me suis donc retrouvée à manger essentiellement des salades et des jus de fruits, et dieu sait que j’adore les végétaux, mais au bout d’un moment, ça va cinq minutes 🙄

Impossible de tenter les plats en sauce.

Je n’avais qu’une option d’accompagnement, le riz blanc, qui est tout de même assez glycémiant (il fait monter la glycémie très haut, nous plonge dans un état d’hypoglycémie le lendemain et provoque l’afflux de cortisol, une hormone qui nous rend stressé et agité, donc merci mais non merci !) 🙏🏻


En plus, les Sri Lankais parlent franchement très mal anglais, ils ne comprennent pas tout, je ne comprends pas tout non plus, et pour la plupart, le mot Gluten n’a pas l’air de faire partie de leur vocabulaire.

Et quand tu demandes à quelqu’un s’il y a du gluten dans le plat et qu’il te regarde avec des yeux de merlan frit, ça sent les problèmes à plein nez.


Le sans gluten est très répandu dans les pays occidentaux car les intolérants sont de plus en plus nombreux.

Bali étant très occidentalisé, de nombreux restaurants proposent des options et j’ai toujours réussi à manger avec plaisir des plats en sauce, des pâtes, des pizzas, des glaces, etc.


Mais là, c’est différent, le Sri Lanka est loin d’être aussi moderne que Bali.

On pourrait penser que c’est une bonne chose, mais en réalité, ils subissent la mondialisation comme tous les pays en voie de développement : dans les supermarchés, impossible de trouver un seul produit sans gluten, ou sans sucre.

Le sucre blanc, le blé, sont inclus dans tous les produits emballés et transformés par l’industrie, et bien entendu exportés de pays comme l’Inde, la Chine, d’Europe ou même des Etats-Unis.


On a vécu dans un stress permanent pendant une semaine 😱


Nos débuts de journée se résumaient à essayer de trouver des restaurants.

Le reste de la journée consistait à rejoindre ces lieux et à se retrouver déçus car rien sur la carte pour moi.


On s’est disputés avec des serveurs qui ne tenaient pas compte de notre mise en garde et nos explications claires : "le gluten est très dangereux pour moi, je peux finir à l’hôpital, demandez bien en cuisine s’il vous plaît, je peux en mourir…" (oui, j’en rajoutais un peu des caisses pour les alerter sur le danger du gluten pour moi, en employant le terme « allergie »!)

Ils revenaient avec des plats en sauce alors qu’on avait demandé sans sauce, ou nous ramenaient des assiettes où les aliments frits avaient été retirés à la main, mais pas complètement..

On a vécu avec l’épée de Damoclès au-dessus de la tête, avec la peur au ventre..


En bref, on s’est pris la tête et ça nous a clairement gâché le séjour.


Du coup, on s’est fait cette réflexion : si la capitale, censée être la ville la plus moderne du pays, ne proposent pas d’option healthy, qu’en sera-t-il dans des villes plus sauvages ?


C’est cette question qui nous a motivé à avancer nos billets et repartir une semaine plus tôt, malheureusement… ✈️


Sri Lanka Connexion Internet
Sri Lanka Connexion Internet

Sri Lanka et connexion internet


Bon, nous avons quand même positivité car de nombreux projets d’évènements et contrats professionnels tombent en ce moment, et rentrer plus tôt nous permettra de les gérer plus facilement qu’à distance..


Oui parce que pour couronner le tout, niveau connexion internet, c’était un enfer !


On a tout essayé, forfait Bouygues Télécom international, Wifi Sri Lankais, etc. mais le résultat restait le même : on passait 4h à faire ce qu’on aurait fait en 2h en France, ralentissant notre gestion et ne nous bouffant le temps de loisir et de détente.


En bref, le Sri Lanka, pour 2 entrepreneurs qui travaillent en numérique essentiellement et une intolérante au gluten, c’est pas possible !


On était déçus mais on s’est rassurés en se rappelant que dans un mois, on part pour 1 mois et demi à Bali, donc ce n’est que partie remise 🤗


Le Sri Lanka, c’était pas pour nous, voilà tout 🙄


Mais on est quand même contents d’être partis parce qu’on a rencontré des gens supers, et puis on a vécu de belles aventures avec Ju qui se rajoutent à notre liste d’épopées internationales 😍


Voilà les amis, nous sommes donc à Paris à l’heure actuelle et nous serons rentrés jeudi à Saint-Raphaël, ainsi s’achève notre trip 🌴


On vous dit à très vite pour de nouvelles aventures 💋


Les Jus

115 vues0 commentaire
bottom of page